Vous êtes ici : Accueil > Santé

EIBE

En diffusion, en inhalation, ou en massage, l’utilisation des huiles à des fins curatives et thérapeutiques ne date pas d’hier. Pour cause, cette pratique est déjà millénaire, même si le terme aromathérapie n’est officiellement apparu qu’à la fin des années trente.

Comment devenir aromathérapeute ?

Quand bien même les huiles essentielles sont aujourd’hui accessibles en vente libre, chacune d’entre elles a leur vertu et leur utilisation propre. De ce fait, seul un aromathérapeute confirmé est à même de prescrire ce traitement. Ainsi, pour travailler dans ce secteur d’activité, il est fortement recommandé de suivre une formation aromathérapie.

A l’École Internationale de Santé Bien-Etre, l’étude des huiles essentielles est divisée en trois phases. Ce sont l’initiation à l’aromathérapie, l’aromathérapie sensorielle et l’aromathérapie appliquée. Si vous êtes intéressé par cette formation, il suffit de leur renvoyer le formulaire d’inscription à télécharger gratuitement sur leur site.

En quoi consiste la tâche d’un aromathérapeute ?

Les effets bénéfiques des huiles essentielles ne sont plus à démontrer. C’est pour cela que ces extraits aromatiques se retrouvent sous toutes les formes. Extraits, lotion, crème, onction, produits d’hygiène… Cependant, il faut faire très attention dans leur usage. Prudence est surtout de mise dans le cas où les huiles en essentiels seront appliquées en externe.

Purs, ces concentrés de plante nécessitent d’être dilués à d’autres huiles de support comme l’huile d’amande douce ou l’huile de pépins de raisins. Pour cause, utilisée en surdose, les huiles essentielles peuvent être à l’origine de la photosensibilisation de la peau. D’où la nécessité de faire appel à un aromathérapeute.

Visiter le site EIBE

Haut de page